John Sauvajon
Charpente et menuiserie

Chalet familial, Corrençon

Partant d’un chalet construit en 1968, nous avons transformé cette résidence secondaire en foyer pour une famille de quatre. Le projet comprend une rénovation complète (enveloppe thermique, parements intérieurs et extérieurs, toiture) et la transformation du pignon ouest en une façade vitrée.

  • Maître d’ouvrage
    particulier
  • Lot bois
    192 k€
  • Année
    2022-2023
  • Surface
    130 m² + 40 m² de combles
  • Volume de bois
    28 m³
  • Réalisé en collaboration avec

    onSITE architecture (Architectes, Villard-de-Lans) Stéphane Clet (Zinguerie, Villard-de-Lans)

01, 02 : le bardage, en planches courtes de sapin et d'épicéa, a été brulé selon la technique du yakisugi pour le rendre plus résistant.

01, 02 : le bardage, en planches courtes de sapin et d'épicéa, a été brulé selon la technique du yakisugi pour le rendre plus résistant.

03 : Initialement un mur plein percé de deux petite fenêtres, le pignon ouest a été entièrement ouvert et vitré. Nous y avons installé une nouvelle ossature alignée sur les menuiserie ainsi que des contreventements pour assurer la stabilité de la charpente.

03 : Initialement un mur plein percé de deux petite fenêtres, le pignon ouest a été entièrement ouvert et vitré. Nous y avons installé une nouvelle ossature alignée sur les menuiserie ainsi que des contreventements pour assurer la stabilité de la charpente.

04 : Le pignon ouest, maintenant largement vitré, reçoit des brises-soleil ouvrants accordés avec le bardage.

04 : Le pignon ouest, maintenant largement vitré, reçoit des brises-soleil ouvrants accordés avec le bardage.

Notre approche

Échanger pour inventer des solutions

Nous aimons dialoguer et travailler de manière rapprochée avec le maître d’ouvrage et l'architecte. Cela nous permet de bien interpréter les demandes et de proposer au fil du projet des solutions selon les contraintes budgétaires, techniques et esthétiques imposées.

Utiliser du bois local de manière responsable

Dans notre atelier, on construit à partir de bois provenant des forêts du Vercors, certaines exploitées par ma famille. La coupe y est faite de manière jardinée, en ne sélectionnant que les sapins, hêtres ou épicéas matures et en laissant pousser les autres. Tout le bois que nous utilisons est certifiable PEFC et Bois des Alpes. À l’issue de l’abattage, rien dans un arbre ne se perd : les meilleures parties sont utilisées pour la construction, les écoins sont transformés en plaquettes de chauffage distribuées localement, la sciure chauffe notre atelier et le séchoir à bois. En 2020, nous avons installé 234 m2 de panneaux photovoltaïques sur le toit de l'atelier, en collaboration avec les centrales villageoises, pour produire de l'éléctricité propre et locale.

S’investir dans les projets

Chaque projet qui nous est confié est réalisé par une équipe autonome qui le mène à son terme, comme si c’était le sien. Cette manière impliquée de travailler nous convient bien, parce qu’elle favorise la réflexion et l’investissement de tous sur les chantiers et aussi parce qu’elle produit de bons résultats.

Travailler le bois, de l'arbre jusqu'aux finitions

Nous sommes une vingtaine de collaborateurs, charpentiers, menuisiers, ébénistes et concepteurs bois. L’atelier est équipé pour transformer le bois, des grumes aux finitions les plus délicates d’ébénisterie. Nos derniers investissements ont eu lieu en 2023, avec le soutien du FEDER à hauteur de 125 000 €. Nous avons mécanisé la scierie et automatisé l'usinage afin de gagner en efficacité et augmenter la part de bois certifié Bois des Alpes dans la construction et les aménagements.

  • Première transformation du bois : séchoir sous vide, scie à grumes.
  • Seconde transformation du bois : raboteuse 4 faces grande capacité, centre d'usinage automatique Hundegger Speedcut 3, atelier complet de menuiserie.
logotype
Conception et construction de bâtiments à partir de bois du Vercors